[ 🎉FESTISOL 2023 🎉] Rue du Retour - Pièce de théâtre

Vendredi 10 novembre de 19h00 à 22h00 | La Mano 3 Rue Eugène Thomas - 44300 Nantes (France)

Rue du Retour est un spectacle conçu et écrit à partir de lettres de jeunes Palestiniens du Camp de Jénine. Une création théâtrale mise en scène par Alexis Chevalier du Théâtre Messidor, à l’initiative de l’AFPS de Loire-Atlantique.

Depuis plus de 40ans, Joss Dray photographie, des Ă©vĂ©nements, des personnes, des moments de vie du peuple Palestinien. Elle s’est arrĂŞtĂ©e dans le camp de JĂ©nine, pour y rencontrer ses habitant.es. et tĂ©moigner des consĂ©quences de l’occupation et des violences que l’armĂ©e israĂ©lienne fait subir quotidiennement aux rĂ©fugiĂ©.es. Une exposition de photos accompagnĂ©e de tĂ©moignages des jeunes et des adultes du camp est nĂ©e de ce long partage/reportage. C’est Ă  partir de ces textes, transmis par J.Dray Ă  Alexis Chevalier qu’est nĂ© le spectacle Rue du Retour. CrĂ©Ă© en 2018, et jouĂ© par des adolescents de la Maison de quartier de la Bottière Ă  Nantes, il a Ă©tĂ© repris en fĂ©vrier 2020 dans une seconde version par des jeunes Ă©tudiant.es pour une prĂ©sentation Ă  l’Espace Cosmopolis de Nantes, en prĂ©sence de J.Dray et d’une dĂ©lĂ©gation de Jeunes Palestiniens de JĂ©nine. En 2022, de nouvelles reprĂ©sentations ont Ă©tĂ© donnĂ©es Ă  Saint-Herblain, Nantes et Blain. Le spectacle a poursuivi son cheminement et une troisième version a Ă©tĂ© interprĂ©tĂ©e par sept comĂ©diennes et comĂ©diens dans une tournĂ©e passant par les « Hivernales » de Saint Herblain, TissĂ© MĂ©tisse au Palais des Congrès de Nantes notamment.

Les textes mis en scène et dits par les jeunes sur scène, accompagnĂ©s de portraits et d’images du camp, portent avec force les paroles des jeunes Palestiniens. Ils disent la souffrance sous occupation dans les douloureux rĂ©cits des massacres et destructions dans le camp en 2002, les angoisse des incursions nocturnes, mais aussi l’espoir d’une vie « normale » : « J’aime bien monter parfois sur les hauteurs du camp ou bien je vais dans la forĂŞt avec mon ami. On y mange, on se prend en photo ». « Mon droit, c’est de sourire et de rĂŞver ».