[ A voir] Représentation théâtrale « Ils nous enlèveront jusqu’à notre nom" »

Publié le : , par  Caroline

Jeudi 2 décembre

MAISON DE QUARTIER DE DOULON
1 rue de la Basse-Chesnaie - Nantes
Séance scolaire à 14h00 – Séance tout public à 20h30

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Les Anneaux de la Mémoire, association membre de la MCM, a le plaisir de vous inviter à la représentation d’une création théâtrale originale sur l’esclavage réalisée par la Compagnie Lumière Noire et mise en scène par Vanessa Sanchez :
« ILS NOUS ENLEVERONT JUSQU’A NOTRE NOM »

Le 2 décembre n’a pas été choisi par hasard puisqu’il s’agit de la Journée Internationale de l’ONU pour l’abolition de l’esclavage dans le monde.

En outre, l’année 2021 marque les 20 ans de la loi Taubira déclarant l’esclavage et la traite Crime contre l’Humanité et les 30 ans de l’association Les Anneaux de la Mémoire.

La pièce est le fruit d’un projet artistique de création d’expression vivante initié par le service jeunesse de la Ville de La Courneuve (93) autour du thème de la traite des êtres humains. Pendant un an, les jeunes se sont investis et impliqués, encadrés par des professionnels et accompagnés par l’Espace jeunesse Guy Moquet de La Courneuve et le Studio Théâtre de Stains. Du casting à la représentation, au travers d’ateliers de recherche, d’écriture et de création, ils ont découvert l’univers du théâtre et abordé une part sombre de notre histoire qui perdure sous de nouvelles formes. La pièce, inspirée des romans Bakhita de Véronique Olmi et La Controverse de Valladolid de Jean Claude Carrière, avec des textes co-écrits par les jeunes comédien.nes, est présentée pour la première fois à La Courneuve, à l’occasion des commémorations du 10 mai et des 170 ans de l’abolition de l’esclavage. Les comédiens.ne.s, à l’issue d’une tournée conséquente, décidés à poursuivre l’aventure, ont créé leur propre compagnie : Lumière Noire.

Cette création théâtrale aborde l’esclavage et la traite des humains d’hier et d’aujourd’hui, interroge l’histoire et le présent, dénonce le travail forcé et l’asservissement des enfants et des adolescents. Les comédien.ne.s se retrouvent acteurs de la lutte contre les discriminations actuelles, ils questionnent nos responsabilités et nos capacités d’actions. Ils désirent aujourd’hui transmettre cette sombre réalité avec leurs mots et partager leur expérience théâtrale avec le public nantais en particulier avec les jeunes.

Le projet des Anneaux de la Mémoire propose une médiation sur l’esclavage auprès de collégiens, des lycéens et des jeunes des centres culturels des quartiers Est de Nantes (ACCOORD).
Une représentation à destination des scolaires est programmée à 14h00 à la salle de spectacle de la Maison de quartier Doulon. La représentation tout public est à 20h30.

AgendaTous les événements