Projections-Débats Festival AlimenTerre

Publié le : , par  Sarah

A Centrale Nantes ou Oniris Agro
A Centrale Nantes, 1 rue de la Noë à Nantes
ou Oniris Agro, rue de la Géraudière à Nantes

Mercredis 6, 13, 20 et 27 novembre 2019 à 18h30
A Centrale Nantes, 1 rue de la Noë à Nantes
ou Oniris Agro, rue de la Géraudière à Nantes

Dans le cadre du Festival Alimenterre 2019

D’où viennent les produits qui sont dans nos assiettes ? Quels impacts ont nos modes de consommation sur d’autres écosystèmes et d’autres populations ? Peut-on/Doit-on atteindre la souveraineté alimentaire ?

Pour tenter de répondre à toutes ces questions, Ingénieurs Sans Frontières Nantes vous invite à 4 projections de court-métrages autour des thématiques de l’alimentation et de l’agriculture. Chaque projection sera suivie d’un débat afin de pouvoir échanger toutes nos idées sur ces sujets ! Pour encourager une discussion plus informelle, un petit goûter/apéro sera également prévu à la fin de chaque événement. Alors surtout, n’hésitez pas à venir et à en parler autour de vous !

🎥 Mercredi 06/11 à 18h30 à Centrale Nantes en salle B8 :
Agroécologie au Burkina Faso

Ce documentaire décrit la résistance agricole et la lutte pour la souveraineté alimentaire au Burkina Faso, pays enclavé d’Afrique de l’Ouest. À travers le témoignage d’activistes, d’étudiants et d’artistes, le film examine comment les Burkinabés revendiquent leurs terres et défendent leurs traditions contre l’invasion de l’agro-industrie. Des femmes qui gagnent leur indépendance économique en vendant de la bière artisanale "dolo" aux jeunes qui défilent dans les rues contre des compagnies comme Monsanto, et aux musiciens hip-hop qui créent leurs propres fermes et font revivre l’esprit révolutionnaire de Thomas Sankara, Burkinabè Bounty montre les tactiques créatives utilisées par les Burkinabés pour reprendre le contrôle de leur nourriture, de leurs semences et de leur avenir.

🎥 Mercredi 13/11 à 18h30 à Oniris Agro :
Cacao : les enfants pris au piège

En 2001, la lucrative industrie du chocolat s’engageait, sous la pression des ONG, à faire disparaître le travail des enfants dans les plantations où elle se fournit en cacao, et ce avant 2006. Dix-huit ans plus tard, cette promesse a-t-elle été tenue ? La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, a déployé de réels efforts pour endiguer un fléau perçu comme une honte dans le pays. Des écoles ont été construites, les cultivateurs formés. Partout à la télévision, des avis rappellent que le travail des enfants est interdit. Pourtant, l’exploitation des enfants n’a pas disparu.

🎥 Mercredi 20/11 à 18h30 à Oniris Agro :
Faut-il arrêter de manger des animaux ?

C’est l’histoire d’une quête personnelle et universelle : est-il possible de manger des animaux en respectant leur bien-être, la planète et notre santé ? Alors qu’il devient père pour la première fois, le journaliste d’investigation Benoît Bringer s’interroge sur ce qu’il donne à manger à son fils. Pour nourrir une population toujours plus nombreuse, le monde s’est lancé dans une course à la productivité frénétique qui engendre une cruauté souvent ignorée à l’encontre des animaux, mais aussi des problèmes sanitaires et environnementaux majeurs. Nous commençons à en prendre conscience, mais y-a-t-il une alternative ? Benoît Bringer part enquêter d’un bout à l’autre de la planète pour révéler les terribles excès de l’élevage industriel et surtout savoir s’il est possible de faire autrement. En allant à la rencontre de femmes et d’hommes qui inventent un autre élevage respectueux de la nature et des animaux, ce film met bout à bout les initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà et qui pourraient être demain notre mode de consommation.

🎥 Mercredi 27/11 à 18h30 à Centrale Nantes en salle B8 :
Les dépossédés

Les dépossédés est un voyage dans la réalité quotidienne des petits agriculteurs qui peinent à joindre les deux bouts. Dans un monde où l’agriculture industrielle règne en maître, la production d’aliments demeure l’une des professions les moins bien rémunérées de la planète. À mi-chemin entre le cinéma vérité et l’essai, ce film explore les mécanismes propulsant les agriculteurs dans une spirale de désespoir, d’endettement et de dépossession. Tourné en Inde, en République Démocratique du Congo, au Malawi, en Suisse, au Brésil et au Canada, et porté par des prises de vue magnifiques et des entrevues captivantes, Les dépossédés suit les migrations des paysans depuis leurs terres jusqu’aux chantiers de construction de mégalopoles.

💻 Bandes annonces des films et autres informations sur le festival AlimenTerre : https://www.alimenterre.org/le-festival-alimenterre-0

AgendaTous les événements