« Nasse » policière : une atteinte inacceptable à la liberté de manifester

Publié le : , par  Sarah

Communiqué de l’Observatoire Nantais des Libertés

Le 18 juin 2021

Le samedi 12 juin dans la matinée avait lieu une manifestation « pour les libertés et contre les idées d’extrêmes droites ». Le parcours de la manifestation, annoncé par les organisateurs, allait de la place du Cirque (cours des Cinquante Otages) au miroir d’eau en passant par la croisée des trams. Un groupe de manifestants a voulu emprunter un autre parcours par la rue Beauregard vers le quartier du Bouffay, puis a été contraint par les forces de l’ordre de revenir sur le cours des Cinquante Otages.

Ensuite, alors que la manifestation progressait cours Franklin Roosevelt sur la ligne du tram, calmement et sans heurt, une trentaine de personnes se trouvant en queue de cortège a été encerclée par un nombre important de policiers. Des coups de matraque ont été donnés. Il apparaît que les policiers n’ont pas donné d’explication aux personnes qui étaient ainsi encerclées. Celles-ci, dont des militants syndicaux et associatifs et même un passant en trottinette qui ne manifestait pas, ont été retenues plusieurs minutes puis relâchées.

Pour l’Observatoire nantais des libertés (ONL), il s’est agi là d’une entrave abusive à la libre circulation des participants à cette manifestation et qui a pour effet d’intimider les manifestants.

Pourtant, cette pratique récurrente de l’encerclement des manifestants (technique dite de « nasse »), dont l’usage a montré sa responsabilité dans les tensions constatées lors de manifestations, est une des dispositions du schéma national du maintien de l’ordre (SNMO), appliqué par le ministère de l’Intérieur depuis septembre 2020, qui vient d’être censurée par le Conseil d’État au motif précis « qu’elle était susceptible de porter atteinte à la liberté de manifester ». La décision rendue le 10 juin n’était-elle donc pas encore descendue jusqu’aux services de police le 12 juin ?

L’ONL ne peut que s’en inquiéter et n’a pas d’autre choix, une nouvelle fois, que d’exiger l’abandon de cette pratique, en application de cette dernière décision d’une juridiction supérieure.

L’Observatoire nantais des libertés avec les associations Association Républicaine des Anciens Combattants, Attac, Droit au logement, France Palestine Solidarité, Ligue de l’Enseignement-Fédération des Amicales Laïques, Ligue des droits de l’Homme, Maison des Citoyens du Monde, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, Mouvement National de Lutte pour l’Environnement, Syndicat de la Médecine Générale, Syndicat des Avocats de France, Tissé Métisse l’Association

ONL@rezocitoyen.net

La MCM signe

AgendaTous les événements