[Podcast] À l’écoute des solidarités

Publié le : , par  Sarah

Avec ce podcast, le Festival des Solidarités aborde les questions d’inégalités, de solidarités entre les luttes et de justice climatique. Il s’agit d’aller à la rencontre des militant·e·s pour rendre compte des parcours d’engagement liés aux questions de justice climatique et de montrer comment et pourquoi s’engagent celles et ceux qui œuvrent à transformer le monde. Quels sont leurs rêves ? Quelles alternatives se dessinent derrière le bruissement des solidarités ?

Épisode 1 | Les migrations environnementales

Le climat se dérègle et les conséquences touchent des femmes et des hommes à travers quantité de pays du monde : sécheresses, canicules, inondations ou cyclones à répétition, certains territoires deviennent peu à peu inhabitables. Les pays et les peuples les moins responsables de ce changement climatique en sont aussi les premières victimes et cela force parfois leur migration. Justice migratoire et justice climatique sont ainsi étroitement liées et ne peuvent s’entendre que du point de vue de la solidarité internationale. Le changement climatique lié à l’activité humaine peut même être considéré comme une forme de persécution à l’égard des plus vulnérables. Les migrations induites par le climat sont donc un sujet politique, plutôt qu’une question purement environnementale.

- Intervenant·e·s : Anzoumane Sissoko, Marine Denis et Lucie Pélissier

Toutes les infos au lien suivant

Épisode 2 | Écologie et pauvreté

Partout dans le monde, ce sont les populations les plus précaires qui sont les plus touchées par les dérèglements climatiques alors qu’elles en sont les moins responsables. La crise du coronavirus en est un bon exemple : la Covid-19 est très probablement le fruit d’une fréquentation anormale entre des espèces sauvages et des espèces domestiques, un phénomène qui connait ces dernières décennies une très forte accélération, notamment à cause de la déforestation. Ce virus n’a pas seulement touché la santé des plus pauvres et de plus précaires mais aussi leur stabilité économique. Depuis le début de la crise, c’est un million de nouveaux pauvres qui doivent désormais fréquenter les distributions alimentaires en France. Mais il n’y a pas qu’en Hexagone que la situation est grave pour les personnes pauvres, en plus des effets désastreux du changement climatique, les plus précaires sont souvent aussi les victimes collatérales des mesures prises pour lutter contre les changements environnementaux et climatiques. Alors si les questions de justice sociale et de justice climatique sont étroitement liées, ainsi doit-il en être des luttes sociales et climatiques.

- Intervenant·e·s : Céline Vercelloni, Nicolas Charoy, David Maenda Kithoko

Toutes les infos au lien suivant

Le collectif nantais du Festisol

AgendaTous les événements