[Lettre à la Présidente de Nantes Métropole] de l’Inter-collectif "Personne à la Rue !"

Publié le : , par  Sarah

Madame la Présidente de Nantes Métropole,

Vendredi matin lors du conseil métropolitain, une délégation a été reçue et nous vous en remercions.

Nous avons noté votre volonté de travailler en concertation avec les associations. Dans ce cadre, il apparaît nécessaire d’échanger préalablement à la mise à disposition de l’Auberge de Jeunesse à des fins d’Hébergement des personnes seules et familles à la rue. (proposition d’une équipe projet commune)

Par ailleurs vendredi matin, les élus et les membres de la délégation ont convenu de la nécessité d’une réunion avant le 10 novembre (date de notre audience avec le préfet) pour partager les chiffres du SIAO et toutes les pistes permettant de mettre à l’abri et d’éviter les expulsions sans proposition de relogement.

Étant donné les risques imminents d’expulsion de plusieurs lieux (squat de Talensac, Maison du Peuple et 5 bidonvilles), nous souhaitons que cette réunion ait lieu au plus vite.

Parallèlement, nous sollicitons votre intervention auprès de l’État pour obtenir des solutions d’hébergement pour tous ou à défaut l’application de la trêve hivernale pour ces différents lieux.

Le cas échéant, nous vous rappelons que le conseil municipal peut adopter un vœux "anti-mise à la rue" ou un arrêté municipal "anti-expulsions ". Celui-ci peut être contesté par la Préfecture dans un délai de deux mois par le Tribunal Administratif, mais il permettra d’éviter la rue pendant quelques mois à des centaines de personnes et donnera un délais supplémentaire pour trouver des solutions d’hébergement avec l’État.

Il est incompréhensible que pendant la période de confinement, l’État ait su mettre des moyens pour mettre à l’abri les personnes à la rue et qu’aujourd’hui, il s’apprête à expulser plusieurs centaines de personnes dans notre métropole, en pleine reprise de la pandémie, rétablissement de l’État d’Urgence Sanitaire... et début de période hivernale.

Cette situation doit être collectivement dénoncée

Veuillez agréer, Madame la Présidente, nos respectueuses salutations

Pour l’Inter-collectif « Personne à la rue ! »

Les signataires

ATD Quart Monde, Afrique Loire, ASAMLA, ATTAC, CEMEA, Cent pour Un Nantes Agglo, CIMADE, CSF, Collectif des hébergeurs solidaires de Nantes et alentours, Collectif Refus de la Misère, Collectif Solidarité Indrais, Collectif soutien migrants Nantes, Collectif urgence jeunes Migrants 44, DAL44, Du Monde dans la cuisine, Ecole Hors les Murs, Emmaüs 44, FAL 44, GASPROM, GREF, Habitat et Humanisme, JRS Loire-Atlantique, La Maison, L’Autre Classe, L’Autre Cantine, LDH, La Cloche/ Le Carillon, Le Logis Saint Jean, Les Bienveilleurs 44, Maison Citoyens du Monde, Médecins du Monde, MRAP, Nosig, Prépa Solidaire, RESF 44, Romeurope, Secours Catholique, Sos Familles Emmaûs44, L’Intersyndicale 44 (UD CGT-CFDT-FSU-UNSA-SOLIDAIRES

Les plaidoyers de la MCM

AgendaTous les événements