Numérique : libérons nos pratiques !

Publié le : , par  Sophie

Chaque semaine, un coup de cœur sur une ressource disponible à la MCM !


Numérique : libérons nos pratiques ! est une nouvelle exposition (proposée par ritimo et disponible à la Maison des citoyens du monde) afin d’interroger les enjeux de société à l’œuvre dans le numérique. Une exposition d’autant plus d’actualité que, pendant le confinement, nous avons toutes et tous de plus en plus abon-damment recours aux outils numériques qui nous permettent de continuer à travailler et d’être en lien avec nos proches...
Alors, prenez le temps d’une petite pause et parcourez en ligne les huit panneaux de l’expo !



À travers huit panneaux, l’exposition Numérique : libérons nos pratiques ! permet de mieux comprendre les enjeux du numérique, d’en éclairer certains concepts techniques, d’interroger la place et le rôle du numérique et de l’Internet dans nos vies afin d’en percevoir les incidences sur nos comportements, dans nos interactions, sur notre liberté d’expression.

Le numérique étant un véritable enjeu de société, cette exposition s’adresse à toutes les personnes de plus de 15 ans. Elle est plus particulièrement destinée aux enseignant·es, animateur·rices, lycéen·nes, étudiant·es.

En ces temps confinés, découvrez-la en ligne sur le site de ritimo ou en cliquant sur le titre de chaque panneau ci-dessous, avant de pouvoir venir la voir "en vrai" dans nos locaux et la louer pour vos futures animations.

8 panneaux à œillets :
Panneau 1 : Le numérique, un enjeu de société
Panneau 2 : A l’origine : L’Internet, un espace de liberté
Panneau 3 : Des libertés sous surveillance
Panneau 4 : Surveiller et punir 2.0
Panneau 5 : Notre rapport à l’info transformé
Panneau 6 : Des logiciels libres pour un numérique fait maison
Panneau 7 : Des licences libres pour des usages émancipateurs
Panneau 8 : Changer pour le libre ? Oui, mais comment ?


Et n’oubliez pas de « dégoogliser votre confinement »

On le disait plus haut, suite au confinement dû à l’épidémie de coronavirus, vous êtes nombreux⋅ses à avoir besoin d’outils pour continuer à communiquer avec vos proches et/ou télétravailler. Le Collectif des Hébergeurs Alternatifs Transparents Ouverts Neutres et Solidaires – CHATONS – (dont fait partie Framasoft) a mis en place Entraide Chatons, un portail d’accès simplifié à des services en ligne sans inscription et répondant aux besoins les plus courants. Par exemple, vous cherchez à utiliser des conférences audio et visio qui ne vampirisent pas vos données ? Jitsi meet est fait pour vous...
Initié en 2016 par Framasoft, le collectif CHATONS rassemble à ce jour plus de 70 structures qui s’engagent notamment :

  • à n’utiliser que des logiciels libres ;
  • à ne pas exploiter les données des bénéficiaires de leurs services (= ne pas transmettre ou exploiter vos données) ;
  • à ne pas utiliser de régies publicitaires (ou autres services de pistage).
Si vous voulez en savoir plus sur Zoom, le leader actuel des visioconférences qui a enregistré un pic jamais atteint de 200 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en mars (contre 10 millions lors du précédent record) mais dont la sécurité est également plus que jamais remise en cause ces dernières semaines, voici quelques pistes de lectures...
- Sécurité, données, usages… Cinq questions sur Zoom, le service de vidéoconférence qui cartonne, Le Monde, 2/04/2020
- Zoom : le succès ne va pas sans les critiques, ZDNet.Fr, 1/04/20
- Zoom : le service de vidéoconférence ultra-populaire est très efficace, mais très mal sécurisé, 01net, 1/04/20
- Zoom-Bombing, Facebook, sécurité, confidentialité… Zoom fait son mea culpa et annonce des mesures, CNET, 3/04/20
- Sur un ton plus léger (quoique...) : découvrez le ZoomBombing...

"Des failles de sécurité critiques ont été détectées à plusieurs reprises ces dernières années. L’une d’elles permettait à des pirates d’accéder à des webcams d’utilisateurs de Zoom sans leur consentement. Toutes ont été rapidement corrigées. Avec l’explosion des usages, l’application est d’autant plus scrutée par des experts informatiques : ces derniers jours, ils ont relevé des défauts de conception de l’application Zoom pour Mac ou pour Windows, ainsi que de nouvelles failles logicielles de sécurité qui n’ont aucun correctif connu. Des enquêtes ont aussi été lancées aux Etats-Unis pour s’assurer que les paramètres actuels du service offraient des protections suffisantes pour la vie privée. (...) Ces démarches surviennent alors que plusieurs cas d’abus ont été recensés. (...) D’autres soucis sont apparus lorsque des personnes se sont connectées à des conférences Zoom en utilisant leur adresse e-mail personnelle : cela a exposé les données de leur boîtes e-mails (notamment leurs contacts) aux autres participants." Le Monde, 2/04/2020


"Sa politique de confidentialité est en revanche assez peu claire à l’égard du RGPD européen et a recours par exemple à sa propre définition de « données personnelles », bien plus restreinte que celle prévue par le texte européen. (...) Zoom n’hésite pas non plus à utiliser sa propre définition du concept de chiffrement bout à bout. (...) Cela signifie que les données audio et vidéo sont effectivement chiffrées, mais que Zoom peut théoriquement déchiffrer les données passant sur ses serveurs. Si un gouvernement venait à demander à Zoom de lui livrer des données, la société ne pourrait donc pas se prévaloir de son architecture pour se soustraire à sa demande." ZDNet.Fr, 1/04/20



- 10/04/2020 : les premières mises à jour apportées au logiciel pour répondre à ces failles de sécurité détaillées ici.

Rien à cacher ?

Et si vous pensez encore que "vous n’avez rien à cacher", prenez quelques minutes de plus pour regarder le documentaire éponyme diffusé en creative commons... Car au-delà de nos données personnelles qu’on peut être - à titre individuel - prêt·e à divulguer, se pose la question plus globale de quel modèle de société nous participons - collectivement - à façonner...

Coup de cœur sur... une ressource

AgendaTous les événements