Coup de projecteur sur... la petite médiathèque des confiné·es connecté·es !

Publié le : , par  Sophie

Chaque mois, la MCM vous propose une sélection de ressources issues de son fonds documentaire, en lien avec une thématique d’actualité.
En ce premier jour du mois d’avril, difficile d’éviter de parler du confinement... Alors à période exceptionnelle, sélection exceptionnelle : la MCM vous propose des ressources entièrement accessibles depuis chez vous, en lien avec la crise sanitaire actuelle (ou pas, d’ailleurs). Au programme : des dossiers et des livres à dévorer en ligne, des films engagés à regarder en VOD (seul·e ou en confiné·e accompagné·e), des expos à découvrir dès maintenant avant de pouvoir vous précipiter pour pouvoir les louer "en vrai" et égayer vos animations "d’après"... Bref, de quoi e-travailler et/ou agrémenter votre temps libre tout en restant solidaires et mobilisé·es !
N’hésitez pas à revenir sur cette page tout au long du mois d’avril : de nouvelles ressources seront régulièrement ajoutées.


À regarder en ligne


- Images en bibliothèques est une association qui rassemble plus d’un millier de structures autour de la diffusion de films, la médiation et l’éducation aux images. Découvrez sa sélection de films à voir en ligne, notamment grâce à des festivals ou autres manifestations culturelles qui, à défaut d’avoir lieu dans les salles obscures initialement prévues, ont fait en sorte que leur programmation soit disponible en ligne et en accès libre (Cinéma Voyageur, Cinéma du Réel, La Fête du court-métrage...).


- Vous aimez le cinéma documentaire militant et engagé ? N’attendez plus et allez faire un tour du côté des Mutins de Pangée : parcourez leurs infolettres (ici, ici ou encore ici) afin de découvrir leurs "ordonnances" prescrites spécialement pour le confinement : des films en VOD sélectionnés avec engagement, conviction... et humour. Bon à savoir : cette coopérative reverse équitablement les droits de diffusion à ses partenaires. Ainsi, en regardant des films en VOD via la plateforme des Mutins de Pangée, vous soutenez la production indépendante. Vous pouvez même partager les films que vous aimez en offrant des crédits VOD ! Et en fouillant sur leur site, vous trouverez aussi des films en accès libre...


Du côté des outils pédagogiques / expositions


- La nouvelle exposition Halte aux préjugés sur les migrations !, co-produite par ritimo et le CCFD-Terre Solidaire, est dorénavant disponible à la location au sein de notre centre de ressources. Après le succès de la première édition, sortie en 2016, ritimo vous propose cette nouvelle version entièrement mise à jour pour continuer de battre en brèche les idées reçues sur les migrations, une question omniprésente dans le débat public et les médias. Navigant entre humour et pédagogie, l’exposition donne aussi des pistes pour s’engager auprès des migrant·es. En ces temps de confinement, découvrez-la en ligne avant de pouvoir venir la voir "en vrai" dans nos locaux et la louer pour vos futures animations.


Et tellement à lire...


- Les dossiers ritimo, vous connaissez ? La Maison des citoyens du monde fait partie du réseau ritimo (réseau d’information et de documentation pour la solidarité et le développement durable) et participe, à ce titre, à son comité éditorial qui publie régulièrement des dossiers pays et thématiques. Découvrez le dernier dossier mis en ligne et rédigé par l’Institut Bioforce, également membre ritimo : « Chili : la société civile contre le néolibéralisme et le conservatisme », un dossier pour mieux comprendre la situation et les enjeux pour la société civile de ce pays d’Amérique latine.


- Et la collection Passerelle, vous en avez entendu parler ? Née dans le cadre de la Coredem (Communauté des sites de ressources documentaires pour une démocratie mondiale), un espace de partage de savoirs et de pratiques par et pour les acteur·rices du changement, cette collection est éditée par le réseau ritimo et a pour objectif de traiter des sujets d’actualité qui font débat, à travers des analyses, des réflexions et des propositions issues de travail de terrain et de recherche. Chaque Passerelle rassemble et fait dialoguer des contributions d’associations, de mouvements sociaux, de militant·es, de chercheur·ses, de journalistes, de syndicats, etc.
Le dernier numéro intitulé Villes contre multinationales s’intéresse aux milieux urbains comme lieu crucial de résistance et d’alternative aux multinationales et à la logique économique insoutenable (socialement et écologiquement) que celles-ci incarnent. De Barcelone à Berlin, de Dubrovnik à Naples en passant par Grenoble et à Paris, cette toute nouvelle publication donne un aperçu d’ensemble de cette confrontation entre villes et multinationales. La version papier est arrivée à la MCM peu avant le confinement... Elle vous semble bien loin maintenant ? Ne désespérez pas, vous pouvez la parcourir en version numérique ici !


- En plus de sa sélection mensuelle, le centre de ressources de la MCM vous propose chaque semaine son coup de cœur pour une ressource. Après Un féminisme décolonial diffusé gratuitement en version numérique par les éditions La Fabrique que nous vous recommandions la semaine dernière, c’est au tour des éditions Raisons d’agir de vous proposer La Casse du siècle en soutien à l’hôpital public qui, en cette période de pandémie, affronte une crise sans précédent. À lire en ligne, en version intégrale.


- Du côté des revues : la MCM est abonnée à une dizaine de périodiques. Ce mois-ci, coup de projecteur sur L’Âge de faire, un mensuel qui témoigne des expériences alternatives en matière de réappropriation de l’économie, de création de lien social, d’écologie et d’engagement citoyen et qui a décidé de repousser au mois de mai la sortie de son prochain numéro en raison des problèmes de confinement actuels. Alors pourquoi en parler ici, nous direz-vous ? Parce qu’en attendant de pouvoir venir le consulter au format papier au sein de notre centre de ressources, vous pouvez découvrir quelques articles que l’équipe de rédaction de L’Âge de faire a mis en ligne en accès libre sur son site Internet (par exemple un article en solidarité avec le personnel soignant ou un autre avec les agent·es de la Poste).


Le confinement : l’occasion de prendre le temps de la réflexion et de revoir nos politiques d’acquisition ?


Parmi les articles de L’Âge de faire en accès libre, il y a aussi "Amazon, l’humain après"... Et alors que ce géant qu’on ne présente plus représentait déjà 50 % des parts de marché des ventes de livres en ligne - et sûrement davantage encore demain du fait des difficultés rencontrées par les librairies indépendantes pour cause de confinement -, voici quelques lectures supplémentaires... à méditer en préparant vos futures commandes, lorsque vous aurez épuisé (?) votre PAL (mais oui, votre "pile à lire") et qu’il vous faudra la réapprovisionner...

- À (re-)découvrir : l’initiative proposée par un collectif de 2 500 libraires indépendantes qui a créé lalibrairie.com, une librairie en ligne qui référence 800 000 ouvrages et qui se définit comme "la librairie en ligne qui défend une économie locale du livre"… "Du lien social plutôt que de l’évasion fiscale", c’est ainsi que le président, Georges-Marc Habib, résume cette initiative, rappelant qu’aller voir son libraire pour récupérer un livre, "ça change tout" ! En effet, le mode de livraison privilégié par lalibrairie.com, c’est l’envoi en point librairie relai : une façon de faire vivre ces boutiques et de créer un contact entre le client et le vendeur. Autre différence avec le géant étasunien : aucune information personnelle n’est stockée ni vendue. La livraison à domicile est aussi possible, en 24 à 72 heures (en temps normal) avec des frais de port compris entre 4€ et 50 centimes...
Alors, vous êtes tenté·es par rejoindre cette aventure collective ? Écoutez l’entretien avec Georges-Marc Habib dans l’émission de Valère Corréard sur France Inter.


- À lire également pour réfléchir : l’article "Pour Amazon, le coronavirus est une affaire très profitable" sur Reporterre, ainsi que le manifeste de librairies et indépendants du métier du livre "Pour un soutien massif au secteur du livre !"

"Nous aimons les livres. Et nous aimons les libraires : leur accueil, leur savoir, leurs partages enthousiasmants. Elles et ils nous manquent, évidemment. La joie ne sera que plus grande de les retrouver quand l’épidémie sera vaincue. Notre solidarité envers les librairies et les maisons d’édition sera alors sans faille : elles en auront bien besoin. Peut-être cette crise grave permettra-t-elle de « changer de base » ? Peut-être sera-t-elle le révélateur décisif d’un système délétère qu’il faudra briser ? Nous l’espérons." - Extrait du manifeste "Pour un soutien massif au secteur du livre"


"La crise sanitaire et le confinement d’une partie de la population mondiale profitent largement au géant du commerce électronique. Qui entend se rendre incontournable aux yeux des États. Et faire oublier qu’il est un champion de l’évasion fiscale. (...) C’est terrible de constater que la seule entreprise qui arrive aujourd’hui à tirer son épingle du jeu est une multinationale connue pour son évasion et sa fraude fiscales massives (...) « Depuis une semaine, je ne charge que des DVD, des livres, des chargeurs de téléphone ou des objets sexuels, parfois un paquet de chips », raconte Christophe Néant, salarié sur le site d’Amazon à Montélimar (Drôme). « Bref, rien d’essentiel mais on nous fait travailler comme des fous. » (...) « Je n’ai pas le droit de voir ma famille mais je dois livrer 90 clients dans la journée »"- Reporterre"


- Et d’ailleurs, sur le même sujet, à voir en VOD chez les Mutins de Pangée : L’irrésistible ascension d’Amazon , un documentaire de David Carr-Brown (2018, 90mn). Et comme ça, la boucle est bouclée...

Sur ce, #Restezchezvous et bon visionnage/bonnes lectures solidaires et engagé·es !

Coup de projecteur sur... la sélection du mois

AgendaTous les événements