Le 18 décembre, journée internationale des migrant.e.s !

Publié le : , par  Sarah

Quelques mots sur la campagne ...

L’an dernier, la journée internationale des migrant.e.s a été marquée par un élan de mobilisation très large partout en France. En tête, les collectifs de sans papiers et les syndicats ont largement contribué à l’organisation de l’événement et étaient en première ligne pour défendre la liberté de circulation et la régularisation pour toutes et tous. L’appel lancé en 2018 a été un succès : ont été dénombrés plus de 250 signataires, pour 60 manifestations dans toute la France, dont près de 10 000 personnes à Paris.

A la suite de cette intense journée de mobilisation, la campagne "Égaux, Égales, Personne n’est illégal" a été initiée pour poursuivre cette dynamique. Au cours de l’année, elle a initiée diverses luttes pour obtenir des régularisations de travailleurs sans papiers avec l’appui des syndicats. Depuis le 11 juin les postiers sans papiers de Chronopost à Alfortville ont initié une grève, qui se poursuit encore aujourd’hui. Par ailleurs, au mois d’octobre, une semaine de grèves coordonnées a été organisée dans 12 entreprises.

Le 18 décembre, les EGM se mobilisent !

Dans la continuité de ce processus, les organisateur.ices de la campagne "Égaux, Égales, Personne n’est illégal" appellent de nouveau toute personne engagée en faveur de l’accueil des exilé.e.s à se mobiliser le 18 décembre. Cette année encore, les EGM sont parties prenantes de l’appel initié par cette campagne et revendiquent, en accord avec le Manifeste adopté en mai 2018, la liberté de circulation de toutes et tous, la fermeture des centres de rétention administratives, la fin du système Dublin, et la régularisation de tous les sans-papiers.

Retrouvez ici le texte de l’appel et la liste des signataires !

Pour ajouter le nom de votre structure à la liste des signataires, vous pouvez contacter : 18decembre2019@gmail.com

Pour pouvoir faire un bilan de la mobilisation des EGM sur l’ensemble du territoire à l’occasion de cette journée, nous vous invitons à remplir ce tableur collaboratif en indiquant les événements organisés par votre structure.

Organisons notre communication

Les organisateur.ices de la campagne "Egaux Egales Personne n’est illégal" vous invitent à vous mobiliser largement le 18 décembre et mettent à disposition des visuels adaptables à la mobilisation que vous organisez sur votre territoire.

Le groupe chantier « Mobilisations nationales » des États Généraux des Migrations vient par ailleurs d’être lancé (et a besoin de renfort ! Si vous souhaitez en faire partie, n’hésitez pas à vous signaler à coordination@eg-migrations.org). Ce groupe vous propose de rendre visible votre mobilisation par le biais d’un communiqué de presse commun, que vous pouvez adapter pour informer les médias locaux des actions que vous organisez dans votre territoire. Une version plus générale sera également adressée aux médias nationaux.

Comment faire ?

- Télécharger le communiqué de presse
- Y ajouter des informations précises sur le déroulé de votre action : où ? quand ? pour quoi faire ? pour quel public ? Allez à l’essentiel !
- Ajouter le nom d’un "contact média" au fait de l’action que vous organisez, ainsi que son numéro de téléphone, afin de pouvoir répondre aux journalistes intéressés.
- Transmettre le communiqué de presse à votre liste de contacts locaux.
- Suivre dans les jours qui suivent les articles de presse relayant votre action, et nous les transmettre à l’adresse egm-gc-mobilisation-nationale@framaliste.org.

Retrouvez ici le communiqué de presse et les visuels

Suggestions d’actions

Suite au échanges entre assemblées locales au sein du groupe chantier "Mobilisations nationales", nous avons souhaité partager avec vous la richesse des mobilisations organisées dans les territoires. En voici quelques exemples qui pourront peut-être vous inspirer :

- Organiser un « die-in » en recouvrant les personnes allongées de couverture de survie (particulièrement visibles, elles évoquent les risques encourus et peuvent être portées comme des capes en dehors du moment du die-in)
- Utiliser le matériel de sensibilisation déjà existant (par exemple, le jeu de l’oie "Parcours de migrant.e.s" proposé par la Cimade
- Coupler l’événement à une demande d’audience au préfet
- N’hésitez pas à vous inspirer également des actions recensées dans le tableur collaboratif !

La MCM diffuse

AgendaTous les événements