Défi climatique : quelles réponses solidaires ?

Publié le : , par  Sarah

Vendredi 12 octobre à Nantes à 20h
Maison des syndicats
Place de la gare de l’État à Nantes

L’été a été particulièrement chaud, et divers événements rendent palpable la réalité des changements climatiques (incendies, inondations, canicule, fonte accélérée de la calotte glacière…). Les populations, gravement touchées, mesurent le défi qui les attend.

Les rapports des scientifiques sont tous alarmants. Nous disposons de peu d’années pour empêcher le pire. Et pour modifier l’urbanisme et les modes de vie afin de protéger les populations. Pourtant, les gouvernants se refusent à agir vraiment. Devant une telle menace sur le monde entier, quelles sont les raisons de cet immobilisme criminel, des réponses violentes apportées aux luttes écologiques ? Naïveté, impuissance face au système qui agit comme un rouleau compresseur ?
La démission de Nicolas Hulot et ses explications quant à son incapacité à changer les choses sans changer de système socio-économique ont donné du souffle à la mobilisation écologique. C’est en effet suite à cette démission que des appels ont surgi sur les réseaux sociaux pour manifester le 8 septembre.

Cette journée a marqué contre toute attente la rentrée des mobilisations, alors que peu de signes laissaient présager encore quelques jours auparavant une telle déferlante. Historique, parce que, si depuis une dizaine d’années, les mouvements
sociaux, écologistes et altermondialistes tentaient de réussir une telle mobilisation pour le climat, jamais autant de personnes ne s’étaient réunies en France pour tirer la sonnette d’alarme et en appeler à des mesures politiques sur cette question. Le 8 septembre, plus de 900 actions dans 95 pays ont eu lieu simultanément. En France, 115 000 manifestant-e-s ont été décomptés dont près de 3000 à Nantes.

Mais sur quelles bases, avec quelles revendications ? Comment s’organiser collectivement et construire des rapports de force face à l’ordre dominant ?
Ici, il nous faut aussi gagner la deuxième partie de la lutte pour la
préservation des terres agricoles et la pérennité des différents projets sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, lutte qui s’inscrit dans le cadre de la mobilisation générale pour le climat.

Venez vous informer au débat public animé par Vincent Gay ,militant écologiste, sur la crise climatique et les réponses solidaires à lui apporter le vendredi 12 octobre à Nantes, 20h, Maison des syndicats, Place de la gare de l’Etat.

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018