Selon Oxfam, les inégalités explosent (toujours plus) dans le monde Rapport d’OXFAM publié en janvier 2016

Publié le :

Article publié par Libération le 18 janvier 2016 au lien suivant

En 2015, 62 super-riches détenaient autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. En 2010, ils étaient 388. L’ONG s’alarme.

Dans un rapport publié par Oxfam à l’occasion du Forum économique mondial de Davos. « Ces chiffres devraient choquer tout le monde », se lamente Katy Wright, responsable des relations publiques de l’ONG. « Malheureusement, nous sommes en train de nous habituer à la répétition de ce genre de statistiques apocalyptiques. Ce que nous demandons aujourd’hui, ce sont de vraies mesures », a-t-elle ajouté.

• 99% de la population mondiale possède autant que le 1% restant. « L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois », constate le rapport.

• 62 personnes détiennent autant que la moitié de la population. Parmi ces 62 personnes, 53 hommes. La moitié vit aux États-Unis et 17 sont originaires d’Europe. Les autres viennent de Chine, du Brésil, du Mexique, du Japon et l’Arabie Saoudite. En 2010, ils étaient 388 à posséder autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

En regardant l’augmentation de la richesse, le constant est tout aussi désolant. La moitié la plus pauvre a bénéficié de moins d’1% de l’augmentation totale des richesses mondiales depuis 2000. Dans le même temps, les 1% les plus riches se sont partagé la moitié de cette hausse. En France, c’est 54% de l’augmentation des richesses entre 2000 et 2015 qui a été accaparée par les 10% les plus riches.

« Nul ne peut nier que les grands gagnants de l’économie mondiale actuelle sont les plus fortunés. Notre modèle économique est fortement biaisé en leur faveur, une tendance qui semble s’intensifier », constate le rapport. La richesse accumulée par les plus riches n’est pas ensuite redistribuée, ceux-ci recourant autant que faire se peut aux paradis fiscaux.

« Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présents à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté », affirme Winnie Byanyima, la directrice générale d’Oxfam International, qui sera présente à Davos.

Archives

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017