L’immigration en France : histoire, réalités et enseignements…

Publié le :

Lire le dossier complet au lien suivant.
A sommaire :

  • Les trente glorieuses 1944-1974
  • Réalités historiques
  • Les enseignements de l’histoire
  • Le contexte européen


En essayant de traiter ce sujet, l’ASIAD engage un débat qui, éclairé par l’ampleur, les réalités, les difficultés et les apports des immigrations que la France a connues et connaît, lui permettra d’y apporter sa contribution.

Les articles qui constituent ce dossier, prendront appui sur la dimension historique de l’immigration afin de tenter d’aborder les situations actuelles. L’ensemble se réfère aux travaux des experts et analyse les évolutions des politiques et leur traduction législative et réglementaire.

L’objectif est de montrer que l’immigration a toujours suscité des tensions et que certains éléments de l’histoire se répètent comme alibis, justifications idéologiques des faux problèmes du temps présent qui, amènent ainsi, à percevoir l’immigration comme un problème.

En mettant l’accent sur la dimension prospective, ce travail ne cherche pas à poser une vision unique. L’éclairage du futur, en mettant en perspective le nouveau contexte de l’immigration, en soulignant, pour la France et pour les pays d’origine des immigrés, les enjeux qui seront ceux des prochaines générations, restitue certaines questions et contribue à les dépassionner ; il remet en cause certaines idées reçues et aide à dégager les lignes d’un autre regard sur l’immigration.

Il faut en effet bien connaître ce qu’est l’immigration aujourd’hui, ce qu’elle a été au fil de l’histoire de France, et, constatant sa réalité, se poser les questions de ce qu’elle sera, ou de ce qu’elle pourrait être, dès lors que l’analyse tend à indiquer qu’elle sera - quels qu’en soient le volume et les origines – d’un autre type que par le passé, dans ses dimensions humaine, économique, sociale et culturelle.

De tous temps, « l’étranger » a occupé une place dans l’imaginaire populaire. Par ses manières d’être, par ses comportements, sa culture…
L’immigré apparaît différent, comme « étranger » au regard des hommes et des femmes du pays qui l’accueille. Il va lui falloir apprendre à évoluer dans un milieu qu’il découvre et renoncer pour une part conséquente à ses repères antérieurs.
Tout ceci nécessite du temps, mais aussi que le pays d’accueil ait la volonté politique et humaine de faciliter cette insertion sans laquelle il ne peut y avoir d’intégration réussie.

C’est dire combien aujourd’hui comme hier cette problématique de l’immigration est une question hautement sensible, à tous les points de vue, en faisant une question politique majeure qui amène à des prises de position diverses, voire antagonistes.

On a pu mesurer, pour n’avoir pas toujours pris le poids des problèmes - réels ou imaginaires - posés par l’immigration, en particulier dans le champ sécuritaire, combien l’extrême droite a exploité dangereusement des thèmes que l’on a tout intérêt à aborder sereinement, réussissant même à polariser une part de la vie politique française autour des effets réels ou supposés de l’immigration.

Si, pendant de nombreuses années, l’immigration en France a été essentiellement considérée dans le contexte national, la question se situe désormais à partir des nouvelles perspectives d’ouverture résultant de la construction européenne et de la mondialisation.

Archives

AgendaTous les événements