L’immigration, chance pour la France ? Dans le cadre des conférences place Publique de la ville de St Herblain

Publié le : , par  Stephanie LANDAIS

Jeudi 22 octobre à 20 h à la Maison des arts, 26 rue de Saint-Nazaire.

"L’immigration chance pour la France ?" : c’est le titre de la prochaine soirée Place Publique, jeudi 22 octobre 2015 à la Maison des Arts.

Initialement programmée en février mais reportée, la soirée "L’immigration, chance pour la France" va débuter la nouvelle saison de Place publique à Saint-Herblain, jeudi 22 octobre. Passionnel, propice à tous les fantasmes et aux manipulations, le sujet est depuis cet été à la une de l’actualité, avec l’afflux de milliers de réfugiés en Europe, fuyant les conflits et l’absence de perspectives.

Les épisodes récents ont montré combien l’immigration reste un marqueur politique, avec son lot de chiffres et d’analyses contradictoires. D’un côté, ceux qui voient en l’immigration un danger, les spectres de la délinquance, du communautarisme, de la précarisation ou du chômage. De l’autre, ceux qui y voient une chance pour la démographie, l’économie, la culture.

Entre les deux, des hommes et des femmes qui ont choisi (ou non) de vivre en France, avec des situations multiples et diverses. Combien sont-ils ? l’Insee vient de rendre publics ses dernières statistiques, qui bousculent les idées reçues. Selon l’institut, les personnes immigrées constituaient 8,9 % de la population française au 1er janvier 2014 (5,9 millions d’habitants).

Mais au-delà des chiffres et des aspects économiques, Place Publique pose la question de leur intégration et de leurs apports à la société, lors de cette table ronde animée par Antony Torzec, rédacteur en chef de Radio Fidélité. Trois intervenants en débattront :

• Hélène Bertheleu : cette enseignante-chercheure au département de sociologie de l’Université de Tours et au laboratoire CITERES (CNRS) développe depuis une quinzaine d’années des recherches en sociologie-anthropologie des relations interethniques, en France et au Canada. Ses thèmes de prédilection : citoyenneté, politiques d’immigration et d’intégration, ethnicité…
• Nina Kibuanda : slameur, metteur en scène et musicien, il sait toucher juste avec ses mots empreints de force et de vivacité. Né à Kinshasa, lycéen sans papiers en France, Nina a nommé son premier album "Clando mais classe". Son association Jeunes Africains de France anime des ateliers pédagogiques dans les établissements scolaires.
• Cyrille Prévaud : il est le directeur adjoint de Tissé-Métisse. Implantée dans le quartier Bellevue à Nantes, cette association développe des actions autour de l’accès à la culture, des discriminations, du vivre ensemble et de l’engagement citoyen. Sa grande fête programmée chaque année en décembre consacre la diversité culturelle, entre musique, danse et expositions.

Agenda

AgendaTous les événements