Le Festival de Nabi Saleh Avec France Palestine Solidarité

Publié le : , par  Stephanie LANDAIS
  • Depuis bientôt quinze ans, Hamon Martin Quintet s’attelle à revisiter les traditions populaires chantées de Haute-Bretagne utilisant les diverses cultures musicales que chacun de ses membres a traversées.
    D’abord intéressé par le riche patrimoine oral que le chanteur Mathieu Hamon a collecté et repris en solo, le groupe s’est progressivement tourné vers les musiques populaires d’autres aires culturelles, ainsi que vers l’écriture de textes originaux, souvent plus engagés, qui résonnent particulièrement avec les difficultés que connaissent les Palestiniens.
    C’est lors de concerts et rencontres en Cisjordanie en 2014 que le quintet a pris conscience du potentiel de création avec des musiciens palestiniens, autour de la chanson et la musique à danser. Le quintet y a échangé avec Basel Zayed, magnifique chanteur et joueur de Oud.
    Confronter le dabkeh - danse en ligne palestinienne - avec un tour de danse du pays de Redon, trouver des modes communs, des rythmiques permettant aux deux chanteurs de se répondre. Tel est l’enjeu de cette rencontre !
    Area D ou l’imagination concrète d’une aire mouvante d’humanité, d’échanges, de joie et de résistance.
    Chant, oud Mathieu Hamon, Basel Zayed
    Accordéon diatonique Janick Martin
    Flûte traversière, bombarde Erwan Hamon
    Cistre Ronan Pellen
    Basse Erwan Volant
    Percussions Ramzi Bakri
    MUSIQUE TRADITIONNELLE MÉTISSÉE
    — 
    Tarifs de 9 à 15 euros

    Espace Culturel CAPELLIA
    Chemin de Roche Blanche
    44240 La Chapelle-sur-Erdre
    Renseignements et réservations au 02 40 72 97 58
    www.capellia.fr

  • Représentation de 2 pièces de théâtre avec les deux troupes (nantaise et palestinienne) animées par le théâtre Messidor de Châteaubriant et le théâtre Al Rowwad de Bethlehem.
    Comédiens français et palestiniens ; deux textes en deux langues créés et interprétés par les deux équipes artistiques. Deux troupes de jeunes, palestiniens de Nabi Saleh et français se produisent sur scène avec deux créations théâtrales partagées.
    Le Maître des eaux évoque de manière poétique l’exil et la quête de l’eau, si précieuse et si convoitée dans ces régions du Proche Orient.
    Le Diable à Nabi Saleh : comment l’ambiance d’un village paisible est bouleversée par l’irruption du « diable » allégorie de la colonisation. Les deux mêmes pièces seront jouées successivement en français, puis en arabe.
    Nabi Saleh est un petit village palestinien de 600 habitants à 25 km au nord de Ramallah, confronté à une colonie israélienne qui s’est installée en 1976 sur les terres palestiniennes.
    L’accès à la seule source de Nabi Saleh est accaparé par la colonie israélienne. Retour à la Source fait également écho au droit au retour des réfugiés palestiniens chassés en 1948. C’est cette double logique que soutient l’association France Palestine solidarité 44, attachée à l’application du droit.

    THÉATRE
    — 
    Tarifs de 5 à 8 euros

    à l’Espace Culturel Capellia
    Chemin de Roche Blanche
    44240 La Chapelle-sur-Erdre
    Renseignements et réservations au 06 87 69 67 57
    ou au 06 31 69 39 23 ou sur www.capellia.fr

L’AFPS44 avec une délégation de 26 personnes a accompagné en mai dernier les artistes, musiciens et troupe de théâtre qui participaient au Festival de Nabi Saleh, le 1er mai 2015. Un moment très intense de coopération et d’échange culturels. Ceux et celles d’entre vous qui n’ont pu se rendre sur place pourront assister à ces spectacles qui seront réédités à La Chapelle-sur-Erdre avec les artistes français et palestiniens.
Infos au lien suivant.

PDF - 435.1 ko
Programme "Festival de Nabi Saleh, retour à la source"

Agenda

AgendaTous les événements