L’après "Rebattons les cartes" Semaine de mobilisation des associations en Loire-Atlantique

Publié le :

La Maison des Citoyens du Monde est signataire du CAC 44

Du 16 au 20 mars, le Collectif des Associations Citoyennes de Loire-Atlantique (CAC 44) a organisé "Rebattons les cartes". Durant toute une semaine, des temps de sensibilisation, d’actions et de réflexions se sont déroulés sur l’importance du monde associatif dans notre société, à Nantes et dans plusieurs communes du département.
Pour en savoir plus sur cette action, suivez ce lien.

Après cette semaine riche en échanges, la mobilisation continue et plusieurs temps sont programmés :

- 21 avril à 17h30 : le CAC 44 en direct sur la radio Prun
- 27 avril à 19h : Café-débat sur « Repensons le pouvoir dans les associations »
- 28 mai à 12h : Pique-nique : pour se rencontrer et mieux se connaitre !
- 29 juin à 19h : Café-débat (thème à définir)

Les lieux et contenus de ces actions seront précisés prochainement.

Le CAC 44 : c’est quoi ? Quels sont ses objectifs ?

Le collectif des associations citoyennes 44 (CAC 44) est un collectif local qui se rattache au collectif national, qui est né en 2010 pour lutter contre la réduction des associations à leur seule dimension économique et défendre la contribution des associations à l’intérêt général et à la construction d’une société solidaire, durable et participative.
Le CAC 44, qui s’est formé au début 2015, regroupe aujourd’hui une trentaine d’associations sur la Loire Atlantique.

Se dit « citoyenne » toute association dont le projet, au-delà de la satisfaction de ses membres, s’adresse à l’intérêt général et se préoccupe du « bien commun ». A celles-ci, le CAC 44 s’adresse : « nous assistons à une fragilisation extrême de nos associations, conséquences directes des mesures d’austérité, de la baisse des subventions publiques et de la baisse des dotations aux collectivités. Les impacts sont concrets : gestion dans l’incertitude permanente, recul des actions, marchandisation des projets associatifs, forte pression sur les dirigeants bénévoles, précarisation des conditions de travail, licenciements, disparition d’associations… Or, nous refusons d’être en première ligne de la baisse des subventions publiques ou d’en être la variable d’ajustement sans réagir, car nous savons que ce n’est pas une fatalité. A toutes les échelles et depuis tous les statuts, chacun-e a la possibilité de se positionner face aux orientations prises et d’agir en faveur d’alternatives aux choix qu’on nous impose ».

Convaincu de la nécessité que la mobilisation doit se faire collectivement et non individuellement (au risque d’accroître les logiques concurrentielles), le CAC 44 invite à développer sur le département des lieux d’échanges, de débats, d’action d’interpellation publique. Trois objectifs sont poursuivis :

  • renforcer notre puissance d’agir en nous organisant et en débattant entre associations
  • imaginer de nouvelles manières d’entrer en relation avec les pouvoirs publics
  • sensibiliser le grand public par la création d’espace public de débats et d’interpellations.

Infos : sur la page Facebook ou à collectif44@associations-citoyennes.net

Archives

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017