Retour sur les 15 ans de Bolivia Inti Sud Soleil

Publié le :

Cet article a été écrit par un ReporteR MCM.
Ce groupe de reporters bénévoles vous proposent régulièrement des articles, vidéos, interviews... sur un évènement ou une action liés à l’actualité de la MCM ou du réseau.

BISS ou un savoir-faire autour du soleil...


L’Association Bolivia Inti Sud Soleil (BISS), a fêté ses 15 ans samedi 28 mars à la Chapelle-sur-Erde. Son président, Julien Bouron, à rappelé, en fin de journée, que BISS pouvait être fière de ses 15 ans d’actions !

BISS a su utiliser cette formidable source d’énergie qu’est le soleil, pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations andines dans le respect de l’environnement : "on peut cuire sans nuire ni à l’être humain, ni à la planète".

Aujourd’hui, les cuiseurs solaires, les cuiseurs à bois économe sont diffusés dans 8 pays différents (Bolivie, Pérou, Chili, Argentine, Bénin, Sénégal, Guinée et France).
Ils sont améliorés, innovés, grâce aux membres bénévoles du Département Recherches et Innovations (DRI) de BISS, ainsi, le prototype du cuiseur solaire 3° génération est prêt !
De même, un cuiseur solaire, tout en carton recyclé a été conçu en partenariat avec la cabane d’Elo, par exemple.

Grâce à cette cuisson écologique et solidaire, Biss a contribué à :

  • la baisse de la déforestation ; le déboisement et l’érosion des sols ( un cuiseur évite la coupe de 100 arbres en 15 ans) ;
  • la diminution des gaz à effet de serre, GES ; (21 500 tonnes de CO2 évitées au Pérou et en Bolivie ; plus 20 000 tonnes au Bénin, au Sénégal et en Guinée) ;
  • au développement des pays du Sud : moins de corvée de bois pour les femmes, apport de plus d’autonomie économiques ; les fillettes, qui peuvent s’instruire ; baisse des maladies dues aux fumées de cuisson, possibilité de faire bouillir l’eau plus facilement pour limiter les épidémies de diarrhées, etc...

Une conférence... mais populaire !

Après les ateliers participatifs et un travail de réflexion sur le nouveau projet associatif « cap vers 2020 ! », s’en est suivie une conférence populaire !

La conférence populaire a invité chacun à réfléchir ensemble, par petit groupe, assis autour d’une table comme au café, sur la question de l’impact de nos actions sur les enjeux climatiques actuels.
Chacun réfléchit, reformule la question, échange, car il vaut mieux des désaccords féconds, plutôt que des accords stériles !.. comme le souligne Vincent Dulong, directeur de BISS.
L’intervention de Christophe Barbon, à la fin de cette conférence populaire, synthétise le travail de réflexion mis en commun :

1- il est important de comprendre : quels sont les changements climatiques ? Il faut dépasser la crainte du changement, et se poser la question : Comment le changement va aller vers le mieux ?

2- Qu’est-ce que l’on fait, qu’est-ce que l’on change pour s’adapter, améliorer les choses ?

3- L’émergence citoyenne, la nécessité d’agir ensemble, pour aller dans le même sens, de s’organiser en collectif, vient influencer les décisions internationales, avec la force du plaidoyer.

BISS a acquis une notoriété nationale et internationale, elle est plus que jamais d’actualité, car ses actions répondent aux besoins actuels du lutte contre la pauvreté tout en respectant l’environnement.

BISS sera attentif aux enjeux de la conférence mondiale sur le climat à Paris en décembre 2015, pour que des actes concrets soient engagés !

Archives

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017