L’eau : des projets d’avenir

Publié le : , par  Stephanie LANDAIS

Des animations pédagogiques portées par la MCM ont eu lieu pendant les Semaines de la Solidarité Internationale sur le thème de l’Eau. Des élèves du lycée la Perverie Sacré Cœur à Nantes ont écrit un article sur cette animation.

Lundi 18 novembre 2013,La Perverie Sacré Cœur,
Un article de Quitterie de Thoury, Alix Bourdeau et Maëlle Daufresne.

L’EAU : DES PROJETS D’AVENIR


C’est au cours de l’intervention de la Maison des Citoyens du Monde de Nantes, en l’honneur de la semaine de la solidarité internationale que nous avons découverts certains problèmes liés à l’eau.
La semaine de la solidarité internationale a pour but de sensibiliser les citoyens et d’échanger sur les inégalités Nord/Sud.

Au début de l’intervention, les bénévoles nous ont présentés un diaporama sur l’eau qui exposait l’inégale répartition de cette ressource dans le monde. Durant cet exposé, nous avons retenu qu’un français consomme 130 à 150 litres d’eau par jour alors qu’un africain consomme 10 à 20 litres d’eau par jour et qu’il lui faut au moins 30 minutes de marche pour parvenir à une source d’eau. De plus nous savons maintenant que seulement 3% de l’eau disponible sur Terre est consommable.

Après cette introduction, la classe a été divisée en deux groupes. Chaque groupe a étudié la gestion de l’eau dans des territoires différents : en Mauritanie ou dans région PACA. Nous étions dans le groupe qui discutait autour de la situation de St-Laurent dans le Var. Durant 2 heures nous avons incarnés différents acteurs ayant des intérêts divergents à propos de l’eau. Le Maire, l’arboriculteur, les représentants des habitants de la commune … tous débattaient lors d’une réunion organisée par le Maire.
Que ce soit à cause de la perte du Pavillon Bleu (label récompensant chaque année les communes et les ports qui mènent une politique environnementale durable), de la mauvaise qualité de l’eau ou de son prix, chacun avait une bonne raison d’être là et d’essayer de défendre son propre intérêt parfois au détriment des autres !
Durant le débat, chacun proposait des solutions pour les problèmes relevés. Nous avons compris que l’eau engendrait des conflits d’usage entre les différents acteurs de la commune. A la fin de cette réunion nous avons conclus qu’il était quasiment impossible de satisfaire tout le monde !
Puis nous avons décoré plusieurs panneaux sur lesquels nous avons marqué tout ce que nous avions compris, les problèmes relevés et les solutions qui pourraient être mises en place.
Cette activité était très enrichissante et ludique. Elle nous a permis de nous mettre dans la peau de personnes concernées par ces questions environnementales et économiques. Globalement l’intervention de la Maison des citoyens a été très appréciée par l’ensemble des élèves.

Archives

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017