Le Festival de Films ALIMENTERRE En pays de la Loire

Publié le : , par  Stephanie LANDAIS


Des images et des mots sur les désordres agricoles et alimentaires.

Du 15 octobre au 30 novembre, en France, en Europe et en Afrique de l’ouest, le Festival de Films ALIMENTERRE invite à des débats avec des spécialistes d’Europe ou d’Afrique sur les enjeux agricoles et alimentaires Nord - Sud, à partir d’une sélection de films documentaires.
En PAYS DE LA LOIRE, 4 collectifs associatifs et de nombreuses associations se mobilisent pour faire vivre, au plus près des acteurs et citoyens, le Festival de Films ALIMENTERRE.
Au programme des ciné-débats en présence de témoins locaux et internationaux, un agenda de projection pour le grand public et pour les lycéens.

Au menu du Festival de Films ALIMENTERRE cette année :

Cultures en transition, de Nils Aguilar, 2012, Mipafilm, 52’
A Cuba, en Angleterre, en France, la transition culturelle est en cours vers un futur dépassant l’insécurité alimentaire et les désastres écologiques. Le film donne à voir des alternatives répondant à la triple menace du changement climatique, de la raréfaction du pétrole et des crises économiques. Les solutions sont simples, modiques et écologiques. Du balcon-potager à l’agriculture nationale, elles favorisent les économies locales, les liens de voisinage, la résistance aux chocs extérieurs et la libre diffusion des savoirs. La transition n’est pas une révolution mais une évolution, inspirée de notre histoire.

- Nantes, Cosmopolis - le 6 novembre à 20h30
- La Flèche, Ciné Le Kid- 18 novembre à 20h
- Le Mans, Les Cinéastes- 19 novembre à 20h30
- Courdemanche, Les Planches – 20 novembre à 20h30
- Le Lude, Espace Ronsard – 21 novembre à 20h30
- Fontenay le Comte, Cinéma Renaissance - 21 novembre à 20h30
- Château du Loir, les Récollets – 22 novembre à 20h30
- St Jean de Boiseau, résidence de la Tour-du-Pé, rue de la Rivière - 27 novembre à 15 h
- St Jean de Boiseau, salle Badinter, rue du 11 novembre - 27 novembre à 20h30

- Frossay, Quai Vert- 28 novembre à 20h30

Taste the Waste, de Valentin Thurn, 2011, Thurn Production, 88’
Le scénario est le même au Japon, aux États-Unis, en Allemagne, en France. La majorité des produits alimentaires partent à la poubelle avant même d’avoir atteint un rayon de supermarché. Des pommes de terre trop grosses, des tomates pas assez rouges, des concombres pas assez droits… L’enquête menée pour le documentaire révèle que 45 kilos de denrées alimentaires partent à la benne, chaque jour, dans chaque filiale. Les produits sont parfaitement consommables, mais ne correspondent pas aux normes du supermarché. L’esthétique prime sur la nutrition. Taste the waste dévoile les absurdités d’une logique économique créant la surabondance d’un côté et l’extrême pauvreté de l’autre.

- Angers, Les Trois Mâts – 17 octobre à 20h30

LoveMEATender, de Manu Coeman, 2011, AT Productions, 64’
Comment la viande est-elle devenue banale dans nos assiettes ? Un produit « comme les autres » ?
En 2050, nous serons 9 milliards d’individus. Pour nous nourrir en viande, il faudra 36 milliards d’animaux d’élevage. Épuisement des ressources naturelles, pollution, réchauffement climatique, la terre paie le prix. L’Homme aussi : obésité, cancers, diabète, résistance aux antibiotiques.... Élevages hors sol et viandes industrielles ont provoqué une rupture dans l’équilibre entre l’Homme, l’animal et la terre. La production fermière traditionnelle intégrée demeure la réponse adaptée aux défis de la faim dans le monde. Le film explore ces enjeux en s’adressant à tous les publics et en exaltant la vie au cœur de nos assiettes.

- Fontenay le Comte, Cinéma Renaissance - 28 novembre à 20h30

Nouadhibou : les poissons ne font pas l’amitié, François Reinhardt, 2011, Hikari Films / Arte GEIE, 26’
Dans le port de Nouadhibou, des milliers de pêcheurs artisans sont confrontés à l’épuisement des ressources et doivent prendre de plus en plus de risques pour rapporter du poisson. De gros chalutiers industriels européens capturent d’énormes quantités de poissons dans le cadre du plus gros contrat de pêche au monde. Mais un nouvel acteur apparaît, la Chine, qui séduit de plus en plus le gouvernement mauritanien, parce qu’elle réalise des investissements. Mais cela n’arrange pas les affaires des pêcheurs artisans…

- Angers, le 30 novembre à 16h30, « Nouadhibou : les poissons ne font pas l’amitié », Salle Langlois, 12 rue Thiers.

Les organisateurs près de chez vous :

En Maine et Loire : le collectif AlimenTERRE Anjou regroupe plusieurs associations de solidarité internationale et locale, de consommation responsable, de protection de l’environnement, et de défense des droits (Artisans du Monde Angers, CCFD-Terre Solidaire Maine et Loire, AFDI 49, la Coordination des Associations de Solidarité Internationale du Maine et Loire, Oxfam 49)
Site Internet : www.casi49.org

En Vendée : la campagne AlimenTERRE est animée par la Coordination des Acteurs de la Solidarité Internationale de Vendée (CASI 85) qui soutient des collectifs locaux comme celui de Fontenay Le Comte s’engageant dans l’organisation de projections-débats, d’ateliers de cuisines, d’activités diverses de sensibilisation et d’information.
Contact : casi85@lapsote.net
Site internet  : http://casi85.free.fr/wordpress/

En Sarthe : la Campagne AlimenTERRE est animée par le Collectif pour Une Terre Plus Humaine qui organise des projections débats auprès du grand public et des lycées. Monde Solidaire la Flèche, membre du collectif, organise en partenariat avec le Conseil de Développement du Pays Vallée du Loir des séances sur l’ensemble du territoire du Pays.
Contact  : cdtm72@ritimo.org / 02 43 45 94 89
Site Internet : http://terrehumaine72.blog4ever.com/ et www.mondesolidaire72.fr

En Loire-Atlantique  : la Campagne AlimenTERRE est animée par Coopération Atlantique Guinée 44, association membre du CFSI coordinateur national de la Campagne ALIMENTERRE. Coopération Atlantique Guinée 44 est Pôle de la campagne en Pays de la Loire, à ce titre elle soutien les acteurs locaux ligérien dans l’organisation d’actions de campagne et coordonne les activités à l’échelle des Pays de la Loire. En Loire-Atlantique elle co-organise le festival de films avec la Maison des Citoyens du Monde, collectif des associations de solidarité internationale et de défense des droits de l’Homme de Loire-Atlantique dont elle est membres.
Contact  : elsa.cardinal@cooperation-atlantique.org / 02 40 35 59 80
Site Internet : www.cooperation-atlantique.org

A l’initiative de la campagne ALIMENTERRE : le Comité Français pour la Solidarité Internationale Association reconnue d’utilité publique créée en 1960, le CFSI regroupe 24 organisations membres engagées sur le terrain pour lutter contre la faim et la pauvreté. Le CFSI pilote la campagne (www.alimenterre.org) et le Festival de films ALIMENTERRE.

Ce festival est organisé avec l’aide financière de l’Agence française de développement, du ministère des Affaires étrangères et de la Fondation Léa Nature Jardin Bio. Son contenu relève de la seule responsabilité du CFSI et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Agence française de développement, du ministère des Affaires étrangères et de la Fondation Léa Nature Jardin Bio.

Archives

AgendaTous les événements