Action à la HSBC sur les investissements du livret de développement durable et solidaire !

Publié le : , par  Sarah

Communiqué de presse
11 février 2019
ATTAC 44 & GIGNV

Vendredi 8 février, vers 16h30, ATTAC 44 et le GIGNV (groupe d’intervention des grenouilles non-violentes) se sont rendus devant la banque HSBC de la place du Bouffay, afin de faire une action non-violente de désobéissance civile dans le cadre de la campagne #PasAvecNotreArgent.

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (comme le Livret A et le Livret d’épargne populaire), fait partie de l’épargne réglementée par les pouvoirs publics, ce qui permet de bénéficier de placements sûrs, à des taux d’intérêt plafonnés mais indexés sur l’inflation et dont les intérêts versés sont exonérés d’impôt et de prélèvement social. Cela signifie également que la Caisse de Dépôts et Consignations comme les banques ne peuvent disposer de cet argent librement, il doit être utilisé pour des investissements à long terme en faveur du logement social, des collectivités locales, des PME et de la transition écologique. Cette​ épargne sert donc à des financements d’utilité sociale.

Les banques quant à elles conservent 40 % de l’encours du LDDS dont 80% est fléché vers le financement des PME, qu’elles aient des activités soutenables ou pas, et 10% qui peuvent être utilisés par les banques comme elles le souhaitent. Or, des banques comme BNP Paribas, Crédit agricole, HSBC ou Société générale continuent d’investir massivement dans des énergies du passé et des projets toxiques pour les peuples et la planète. Il n’existe donc aucune garantie réglementaire pour que l’épargnant·e soit sûr·e que 100% de son argent est investi dans la transition écologique et solidaire. Cela entre en totale contradiction non seulement avec l’impératif climatique, mais aussi avec le label « développement durable et solidaire » vendu aux épargnant·e·s.

Aujourd’hui, nous ne voulons plus que notre argent se retrouve dans une banque, un placement, une institution financière ou une collectivité dont les pratiques sont contraires à nos valeurs et qui mettent en péril notre avenir.

Ainsi, une quinzaine de militants d’ATTAC 44 et du GIGNV ont eu l’occasion de décorer d’un mélange de noir de Meudon la façade de la HSBC, montrant alors sa vraie nature : une banque dégoulinante de projets et pratiques sales. Ce fut l’occasion de passer un moment convivial avec « l’apéro charbon ! », pour informer les citoyens de l’arnaque dont ils sont victimes, sous prétexte d’écologie !

Nous avons cherché auprès des conseillers de la banque des indices pour briser l’opacité du LDDS. L’un d’eux nous a indiqué que « les collaborateurs » vendent les LDDS, mais sans garantir l’utilisation des fonds. Si les clients veulent plus d’information, ils doivent se tourner vers le service communication. Puis il a conseillé aux personnes qui ne sont pas satisfaites de « clôturer leur compte » ! À bon entendeur…

Nous appelons à une prise de conscience citoyenne afin d’en finir avec ce système économique et financier, aux conséquences injustes, inégalitaires et climaticides.

ATTAC 44 & GIGNV

Archives

AgendaTous les événements