Retour sur l’Université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens

Publié le : , par  Sarah

Du 22 au 26 août s’est tenue à Grenoble l’Université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens. Cet événement au titre aussi inclusif que possible est le fruit d’une collaboration renouvelée entre le CRID, ATTACet près de 300 autres organisations pour proposer un temps fort de formation, de construction d’alternatives, de rencontres militantes. Plusieurs membres de la MCM étaient présent.e.s pour participer à des ateliers sur des thèmes aussi divers que l’engagement des jeunes, l’accueil des migrant.e.s, les médias, le féminisme, l’urgence climatique, la françafrique, les communs, l’éducation à la citoyenneté, et bien d’autres encore. Des temps forts ont marqué la semaine, comme la fête des 20 ans d’ATTAC ou encore l’étape du Tour à vélo d’Alternatiba.

D’ors-et-déjà cette Université apparaît comme une réussite. Par l’affluence d’abord : plus de 2000 personnes ont participé à l’événement, dépassant largement les prévisions. La diversité des thématiques abordées, le croisement des analyses et les expériences militantes ont permis de décloisonner les luttes et d’avancer vers un constat commun : face à la crise multiforme que connaît notre société, il est urgent d’opérer une transformation radicale du système. Et face à l’inaction du gouvernement, les mouvements sociaux et citoyens se reconnaissent non seulement un rôle de résistance aux attaques contre le climat, la démocratie, les droits humains ou les principes d’égalité et de solidarité, mais également la responsabilité de proposer et mettre en œuvre des alternatives concrètes qui préfigurent les autres mondes possibles.

Cette réussite de l’Université ne peut faire oublier la relative absence de représentant.e.s des quartiers populaires et des populations racisées en France, pourtant directement concernées par les sujets abordés pendant la semaine. Si des délégué.e.s d’une douzaine de pays étaient présent.e.s, la très grande majorité des participant.e.s étaient issus d’une classe moyenne blanche et diplômée. Le ton professoral de certaines interventions a également pu rebuter des participant.e.s en recherche d’échange et d’interactivité. Mais malgré ces quelques imperfections, l’événement a rempli son rôle de « transformer le savoir en pouvoir », pour reprendre le mot de clôture de Susan George.

Après l’Université d’été, la mobilisation se poursuit sous les différentes formes que prend le mouvement social et citoyen :
- du 8 au 15 septembre, plusieurs organisations appellent à une Semaine d’action marquant les dix ans de la chute de la banque Lehman Brothers.
- du 15 au 30 septembre aura lieu la Fête des possibles pour mettre en avant les initiatives citoyennes pour un monde plus juste, plus écolo, plus humain.
- le 6 octobre, le Tour Alternatiba franchira la ligne d’arrivée à Bayonne où sera organisée une fête populaire.
- du 2 au 4 aura lieu le Forum social mondial des migrations à Mexico.
- en novembre le Festival des solidarités réunira les solidarités locales et internationales dans des événements partout en France.

Actualité

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018