Cycle de conférences - les 10 ans de la crise !

Publié le : , par  Sarah

18 septembre, 15 octobre et 19 novembre, à 20h30
Manufacture de Tabacs, salle du 2e étage
10 Bis bd Stalingrad à Nantes

Nous sommes dix ans après la crise des subprimes, dans la crise d’un système. Pourtant, une décennie plus tard, si les marchés financiers se portent très bien, les citoyens eux continuent de subir une situation économique et sociale défavorable. Pourquoi ? Nous tenterons d’y répondre d’une manière large et en même temps précise durant notre cycle de conférences de l’automne "les 10 ans de la crise !". Au programme :

10 ans après, le système va mieux. Et vous ?

18 septembre : 20h30, Manufacture des Tabacs, salle du 2ème étage.

Quelles conséquences politiques a eu la crise des subprimes ? 10 ans après en sommes-nous sortis ? Quelles mesures politiques adoptées ou non pour réguler la finance ? Comment se porte la finance ? Quel est le rôle et la responsabilité des gouvernements ? de l’Union Européenne ? Une nouvelle crise pointe-t-elle à l’horizon ? Et bien d’autres questions seront à l’ordre du jour de cette conférence.

Il s’agit non pas d’expliquer la crise des subprimes, mais bien de faire le bilan 10 ans après de la situation des pays touchés par cette crise, de la finance, des mesures adoptées ou non, de la responsabilité des acteurs et des solutions que nous proposons !
Cela sera explicité par Dominique Plihon, Porte-Parole d’ATTAC France. Il est professeur à l’université Paris XIII. Se rattachant au courant théorique de l’école de la régulation, il dirige au sein du Centre d’économie de l’université de Paris Nord (CEPN) le pôle spécialisé en économie financière.

Cette conférence fera écho à notre nouveau livre (disponible alors sur le lieu de la conférence à l’achat) : "10 ans après la crise, prenons le contrôle de la finance !"

Grande soirée "faire face aux modèles trompeurs" avec David Cayla (économiste)

2 octobre

Celle-ci se déroulera en deux temps :
- 18h sur le campus de l’université de Nantes. Le marché, mythe et limites : Dans cette première partie David Cayla expliquera pourquoi d’un point de vue théorique la doctrine néolibérale ne peut pas s’accorder avec l’économie réelle et les erreurs dans sa logique même. L’économie ne parle plus du réel. Est-on certain que les prix s’ajustent à l’offre et à la demande ? La concurrence se traduit-elle toujours par une efficacité accrue ? ... ? (l’amphi reste à déterminer, plus d’informations prochainement).
- 20h30, Salle de la Mairie de Doulon, mardi d’ATTAC 44. Exemples et arguments pour sortir de la pensée unique : PAC, transport ferroviaires ,marché du travail...comment les marchés réels démontrent les insuffisances des politiques néolibérales ?

A la crise d’un système, des alternatives existent !

15 octobre : 20h30, Manufacture des Tabacs, salle du 2ème étage.

La crise des subprimes n’est pas qu’une crise financière, mais bien la crise d’un système. Il est alors nécessaire, au vue de la défaillance chronique de ce système, de penser aux alternatives !
Écologie, économie-social et solidaires, altermondialisme, soutenabilité, ... seront autant de sujets centraux afin de délimiter les esquisses d’un système alternatif, dont Geneviève Azam maîtrise l’usage et la réflexion.

Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet comme : « Économie solidaire quel défi ? », « La mondialisation et l’économie solidaire », « Économie sociale-économie solidaire : continuité ou rupture ? », Deux articles dans le numéro spécial « L’alter-économie » de mai 2003 : « Pour une pensée de la limite : l’exemple de la privatisation du vivant » & « Économie sociale, tiers secteur, économie solidaire : quelles frontières ? ». « Construire un monde écologique et solidaire » et enfin "Osons rester humain : les impasses de la toute puissance", les Liens qui libèrent, 2015.

Un système qui nous domine ?

19 novembre : 20h30, Manufacture des Tabacs, salle du 2ème étage.

Notre système actuel, c’est à dire l’ensemble des mécanismes sociaux qu’ils soient institutionnalisés et/ou sous forme de normes sociales implicites, impose-t-il aux individus l’idéologie néolibérale ? Si oui, comment cette idéologie depuis plusieurs décennies se propage ? comment les individus réagissent à cette nouvelle manière de penser ? quelles conséquences sur nous et sur la société ? Et surtout, pourquoi les individus, face à des situations délétères, restent dans une forme de passivité au système dans lequel ils vivent ?

Ces questions et tant d’autres viendront alimenter la dernière conférence de ce cycle, afin de donner une vision globale sur le comportement des individus 10 ans après cette crise. Cette réflexion se fera par l’intervention de Frédéric Lebaron.Depuis septembre 2016, Frédéric Lebaron est professeur à l’Ecole normale supérieure Paris-Saclay (ENS Cachan), où il dirige le département de sciences sociales.
Frédéric Lebaron a été président de l’Association française de sociologie entre juillet 2015 et juillet 2017. Il est toujours membre du Comité exécutif de l’association. Ses thématiques de recherche sont :
- les professionnels de l’économie (économistes, banquiers centraux, experts économiques, dirigeants politiques, administratifs, économiques), leurs trajectoires, leurs croyances et leurs discours
- les politiques économiques, leur genèse et leurs conséquences
- la dynamique sociale globale (classes et inégalités, santé et pathologies sociales, indicateurs "alternatifs" de bien-être...)
- les transformations de la définition et du rôle des intellectuels"

Plus d’informations au lien suivant

Agenda

AgendaTous les événements

septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018