En Inde, les paysans de la marche non-violente ont gagné

Publié le : , par  Stephanie LANDAIS

Article publié sur le site de Reporterre le 13 octobre, source Ekta Parishad.

Quelques jours après le début de la marche de cent mille paysans vers Delhi, le gouvernement indien s’est engagé à une réforme agraire majeure.
Le 11 octobre 2012 est une date à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des droits à la terre en Inde. L’accord auquel les représentants de Jan Satyagraha et le gouvernement indien sont parvenus devrait bénéficier aux populations les plus défavorisées de ce pays, adivasis (autochtones), dalits (“intouchables”) et bien d’autres groupes marginalisés.
Le Ministre du Développement rural, M. Jairam Ramesh, a remis un accord signé et a assuré ses interlocuteurs d’un engagement personnel fort dans la mise en application de la feuille de route et des changements institutionnels annoncés.
Les milliers de marcheurs de Jan Satyagraha se sont rassemblés dans l’expectative sous une grande tente sur la Place COD Ground à Agra. Après une introduction musicale par Ekta Kala Manch – branche culturelle d’Ekta Parishad –, Ramesh Sharma, l’un des négociateurs essentiels de l’équipe de Jan Satyagraha a parlé du 11 octobre comme “d’un jour historique dans une cité historique”.
Pendant que Amitabh Beher, un autre des négociateurs de l’équipe, lisait les 10 points de l’accord signé en faveur des démunis et des sans-terre, des copies de l’accord étaient distribuées à tous les marcheurs.
Les deux points majeurs de l’accord sont les suivants :

  • l’établissement de l’ébauche d’une politique nationale de réformes agraires dans les 6 prochains mois, qui devrait être finalisée dans la foulée ;
  • l’adoption d’une provision légale pour fournir des terres arables aux sans-terre et des terres habitables aux sans-abri.

Lire la suite de l’article

Vous pouvez retrouver plus d’information concernant cette actualité sur :
http://leblog.jan-ouest-2012.fr/

Archives

AgendaTous les événements