Roms de Marseille Médecins du Monde saisit le Défenseur des Droits

Publié le : , par  Stephanie LANDAIS

La ville de Marseille a porté plainte dimanche 30 septembre 2012 pour obtenir l’évacuation des Roms installés dans un entrepôt désaffecté du 15e arrondissement géré par la ville après avoir fui leur campement jeudi sous la pression d’habitants hostiles.

Retour sur un article publié le 31 mai 2012, sur le site leparisien.fr

« L’association Médecins du Monde (MdM) a saisi jeudi le Défenseur des Droits, Dominique Baudis, sur la situation des Roms de Marseille, où plus qu’ailleurs, ils sont harcelés et privés de soins, demandant "l’arrêt des expulsions sans proposition de relogement acceptable". Selon MdM, il existe à Marseille, "et plus largement sur l’ensemble du territoire", une "stratégie" qui "vise à intimider et dissuader les Roms de s’installer sur le territoire français". "Politique de harcèlement, destruction systématique des lieux de vie, expulsions du territoire collectives et infondées, absences ou ruptures de soins : des vagues d’expulsions et de violences à l’encontre des populations roms ne cessent de dégrader leurs conditions de vie, d’accès aux soins et au logement à Marseille", écrit l’association dans un communiqué. Entre 1.500 et 2.000 Roms vivent en situation de grande précarité à Marseille. C’est pourquoi MdM, dont les équipes ont recueilli de nombreux témoignages faisant état de discriminations, a décidé d’interpeller M. Baudis sur "la violation des droits fondamentaux des populations roms à Marseille", qu’elle suit depuis 2007. "Entre juillet et décembre 2011, ce sont 85% des sites connus par MdM qui ont été vidés de leurs occupants, sans aucune solution de relogement (...) Ces expulsions entraînent une rupture des soins et éloignent les malades du système de santé", ajoute le communiqué. L’association précise ainsi que seuls 55% des Roms sont vaccinés contre la rougeole, contre 90% pour l’ensemble de la population. "A cela s’ajoute une pression extrêmement forte exercée au quotidien par les forces de police sur ces populations, accentuée par les propos discriminatoires de certaines autorités publiques locales", dénonce encore MdM. »

Source

Et ici ?
Aller sur le site de Romeurope 44.
Lire « Roms. Le préfet suspend les expulsions en Loire-Atlantique »

Archives

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017