Remise officielle de l’Encyclopédie des migrants à Nantes

Publié le : , par  Amélie Prins

Le 6 avril 2017, la Ville de Nantes s’est vue remettre un exemplaire de l’Encyclopédie des migrants. Ce projet est porté par l’Age de la tortue a été réalisé à Nantes en partenariat avec la Maison des Citoyens du Monde, la Ville de Nantes, et la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.

A cette occasion, Mathieu Bompas, président de la MCM a tenu le discours suivant :

"Chers Encyclopédistes, Madame le Maire, Chères toutes et tous...

D’un côté, ont dit d’eux : ils volent le pain des français ! Ils viennent pour les allocs ! Ils s’entassent dans des ghettos ! Ils ne sont pas assimilables !

D’un autre côté, des migrants, on dit : ce sont les nouveaux damnés de la Terre ! Ils ont tant souffert ! Ils ont besoin de notre aide ! De notre pitié ! Ce sont de petites choses fragiles... à qui on parle fort et comme à des enfants de deux ans ! Ils viennent du Sud. Le Sud qui englobe 80 % de la planète en réalité !...

On les appelle exilés, immigrés, « migrants ». C’est d’ailleurs le terme qui a été choisi pour le titre de cette encyclopédie car il est le plus partagé aujourd’hui. Pour autant, il donne un aspect temporaire de la situation de ces personnes, « en migration » comme si un jour, quand même, elles n’allaient pas rentrer chez elles, comme les cigognes des marais Audubon à Couëron...

Pour appeler ces Femmes et ces Hommes venus de pays plus ou moins lointains, on pourrait utiliser le terme de « citoyens du monde » voire « cosmopolite », si ce terme n’avait pas été dévoyé par les fascistes au siècle dernier...

Lorsque ce projet nous a été proposé, à la MCM nous nous interrogions sur nos relations à nos concitoyens d’origine étrangère et de leur place à la fois dans notre collectif mais aussi dans les associations de solidarité internationale. Nous avons saisi cette opportunité pour ouvrir nos portes encore plus largement à des publics divers et faire que notre maison soit la leur : la Maison des Citoyens du Monde.

Ce projet de l’encyclopédie correspond à ce qui nous réuni et qui est : le rapport interculturel débarrassé de ses clichés et autres préjugés. Ce que nous travaillons notamment avec les jeunes qui ont des projets à l’international.

Nous avons aussi identifié le potentiel d’engagement citoyen que cela pouvait faire naître chez les encyclopédistes et chez ceux qui les entendent et les lisent.
Le projet de l’Encyclopédie a aussi été celui de la langue, la langue maternelle, la langue d’accueil, la langue dont on se sert pour parler qui est parfois bloquée par la peur de faire des fautes de français... A Nantes, un atelier d’écriture a vu le jour pour s’entraîner à s’exprimer et provoquer une dynamique collective. Une vingtaine d’auteurs ont participé aux différentes séances, accompagné par une conseillère d’éducation populaire de la DDCS et des bénévoles.
Ceci a déclenché l’envie de s’exprimer sous forme artistique par la lecture théâtralisée. Ces lectures ont été un vrai succès : lors du temps forts de l’Espace Cosmopolis, lors de l’inauguration des SSI, lors de la Semaine de la francophonie, notamment.

A travers la diversité des témoignages, la diversité des raisons d’émigrer des encyclopédistes, ce projet a mis en avant que toutes les expériences de migration sont différentes. Et il a mis en lumière une histoire des rapports de la France à l’immigration en donnant des témoignages sur les difficultés pour s’intégrer et obtenir son statut par exemple.
Pour finir, nous avions envie d’ajouter que cette remise officielle et son entrée dans le patrimoine de la Ville revêt une symbolique forte de l’acceptation du métissage culturel de Nantes.

La Maison des Citoyens du Monde remercie la Ville de Nantes pour son soutien financier à ce projet et les ponts qu’elle a jeté entre notre association et ses services mais plus largement pour son soutien fort à la MCM et ce, depuis nos débuts.

Nous remercions la DRDJSCS pour son soutien financier et l’appui apporté par une de ses conseillères d’éducation populaire, Catherine Liabastre que nous remercions aussi pour son engagement et sa compétence.
Nous remercions Cosmopolis pour le prêt de l’espace et plus largement les relations de confiance que nous entretenons.
Nous remercions l’Age de la Tortue pour ce projet qui nous a tous remués.
Un grand merci à Gilles Gelgon pour son sens de l’adaptation (théâtrale et sociale).
Nous remercions aussi Roya Kermani pour son appui à la logistique.
Nous pouvons aussi saluer l’engagement très fort des collecteurs de parole : Bernard, François, Anne-Marie et dire un grand bravo et un grand merci à tous les encyclopédistes !"


En présence des auteurs et des partenaires du projet, la remise officielle de l’ouvrage a été suivie d’une lecture d’une sélection de lettres par leurs auteurs eux-mêmes.

L’Encyclopédie des migrants est dès à présent disponible au lien suivant. Elle est également consultable à la Médiathèque Jacques Demy à Nantes au service Patrimoine, depuis le 6 avril 2017.

Pour rappel :
L’Encyclopédie des migrants rassemble 400 témoignages d’histoires de vie de personnes migrantes sous la forme de lettres écrites à un proche resté au pays, sur le thème de la distance. Il s’agit d’un travail contributif qui part du quartier du Blosne à Rennes et qui rassemble un réseau de 8 villes de la façade Atlantique de l’Europe, entre le Finistère breton et Gibraltar.
L’enjeu principal de ce projet est de reconnaître la place des personnes migrantes dans notre société et de favoriser leur participation en tant qu’auteurs dans l’histoire collective des migrations.
À Nantes c’est la MCM qui a fait ce travail de collecte et qui a choisi de mettre en valeur ces productions par une lecture théâtralisée "Ces mots vers toi".

Plus d’infos sur l’Encyclopédie des migrants

* Ce projet est financé et soutenu par l’Union Européenne, la Ville de Nantes et la DRDJSCS.

L’Encyclopédie des migrants

AgendaTous les événements