20 ans de citoyenneté et de solidarité internationale

Publié le :

Article publié sur le site de Ouest France et dans l’édition papier de Nantes le 21/06/2016

La MCM aide à la production et à l’échange de connaissances et à la formation, auprès des associations partenaires.

La maison des citoyens du monde regroupe 46 associations qui œuvrent pour la solidarité internationale. Elle sensibilise le grand public à l’engagement citoyen.

La Maison des citoyens du monde, ou MCM, fête aujourd’hui ses 20 ans. « Elle a été créée par quatre associations : Frères des hommes, l’Assemblée européenne des citoyens, Enfants réfugiés du monde et la Cimade. Le but étant de se fédérer pour donner de la visibilité à leurs actions », rappelle Mathieu Bompas, le président. Puis la dynamique s’est accentuée, pour rassembler de plus en plus de structures.

Installée, depuis 1998, rue Lekain, la Maison des citoyens du monde regroupe aujourd’hui 46 associations et une trentaine de personnes. « Au départ, il y avait celles qui menaient des plaidoyers autour de la défense des droits de l’homme et celles qui travaillaient sur la solidarité internationale, note Mathieu Bompas. Mais tout le monde fonctionne ensemble, avec un état d’esprit et des objectifs communs. On croise les sujets. »

Rencontres, formations, conférences, échanges de pratique, soutien aux projets : la MCM a pour objectif de fédérer et animer le collectif. « Cependant, pour mettre en valeur ce que l’on fait et s’élargir au grand public, nous avons développé de l’événementiel, avec deux temps forts », rappelle Mathieu Bompas.

Dès 1999, la MCM a mis en place Regards sur... Paroles de... Tous les deux ans, était mis en avant un pays, un peuple, une culture. La dernière édition s’est déroulée en 2013.

« Ces événements nous demandent trop d’énergie. Désormais, nous voulons nous recentrer sur nos fondamentaux, pour mieux répondre aux besoins de nos adhérents », considère Mathieu Bompas. La MCM organise et maintient néanmoins un autre événement : les Semaines de la solidarité internationale. En sensibilisant aux enjeux des rapports nord sud, elles visent à inciter chaque individu à l’engagement citoyen.

Il y a un an, les locaux de la MCM ont fait peau neuve. L’association en a profité pour installer un nouveau centre de documentation, fourni de 2 000 documents, avec un accès en ligne très développé. Elle a aussi rejoint le réseau national Ritimo, qui rassemble 90 autres centres et relais en France.

L’axe jeunesse a également été réaffirmé, avec un salarié dédié à l’accompagnement de projets à l’international ou de rencontres avec d’autres cultures. A aussi été créée une commission actualité, animée par quinze bénévoles. Elle permet de monter des projets selon l’actualité : l’économie au Brésil, la politique en Turquie... « Nous devons nous adapter aux besoins d’aujourd’hui, commente Mathieu Bompas. Les conférences, par exemple, ont moins de succès qu’autrefois. »

Alors, la MCM propose des choses plus diffuses, comme des temps d’échanges citoyens ou des cafés nomades. « On se sert de l’apport de chacun, pour éclairer les situations d’un monde complexe », résume Mathieu Bompas. La MCM dispose de quatre salariés, plus une personne en service civique. La Ville met à disposition gratuitement les locaux et finance aux deux tiers le fonctionnement. Le conseil régional et le conseil départemental abondent le reste.

Archives

AgendaTous les événements

juin 2017 :

mai 2017 | juillet 2017